Service de la protection : Brice Hortefeux écope d’un rappel à la loi

Suite au signalement d’Anticor, Brice Hortefeux a écopé d’un rappel à la loi pour avoir utilisé les agents de protection mis à sa disposition comme chauffeurs pour les membres de sa famille.

Le Point s’était fait l’écho de l’utilisation qui semblait abusive des agents du Service de la protection. L’un d’eux, qui a déclaré 387 heures de conduite pour le mois de septembre, aurait ainsi expliqué transporter régulièrement la mère, l’épouse et les enfants de M. Hortefeux.

Considérant que les agents chargés de la protection des anciens ministres ne sont pas censés se transformer en chauffeurs pour les membres de leur famille, Anticor avait saisi de ces faits, le 23 novembre 2017, le Procureur de la République de Paris.

Ce dernier avait alors ouvert une enquête préliminaire pour détournement de biens publics par une personne dépositaire de l’autorité publique.

Brice Hortefeux s’est vu finalement notifier, le 5 juin 2019, un rappel à la loi.

Anticor trouve dommage pour les contribuables que M. Hortefeux ne rembourse pas l’argent public indûment utilisé pour ses besoins personnels.

Share Button