Anticor à Nice : « Parlons enfin d’Europe ! »

À l’occasion de la Journée de l’Europe, le Mouvement européen 06 et la métropole Nice Côte d’Azur ont organisé une conférence-débat sur le thème « Parlons enfin d’Europe ! », le 9 mai 2019, au Centre universitaire méditerranéen, à Nice, avec Raffaele De Benedictis, consul général d’Italie, Matthias Waechter, consul honoraire d’Allemande, Johan Wretman, consul honoraire de Suède, Stefan de Faÿ, consul honoraire de Roumanie et Jean-Christophe Picard, président d’Anticor.

Après les mots de bienvenue de la présidente du Mouvement européen 06, Odile Menozzi, le journaliste Yann-Antony Noghès, présentateur de l’émission « Le Faute à l’Europe ? », sur Franceinfo, a animé les débats.

Jean-Christophe Picard a, tout d’abord, remercié les organisateurs : « Le niveau de la campagne électorale est consternant. Le point d’orgue a été cette tête de liste qui s’est faite filmée en train de retirer le drapeau européen d’un centre des impôts… Alors, oui, parlons enfin d’Europe ! »

Pour le président d’Anticor, on ne peut pas envisager un marché commun sans lutter contre la corruption et la fraude fiscale : « Non seulement ces fléaux portent atteinte à la concurrence, mais leur coût pour l’Europe est colossale : entre 179 et 990 milliards d’euros pour la corruption et 1 000 milliards pour la fraude fiscale, chaque année ! C’est pourquoi Anticor propose aux candidats des mesures à mettre en place pour moraliser les pratiques parlementaires, lutter contre les conflits d’intérêts, encadrer strictement le lobbying, lutter contre la corruption, lutter contre la fraude fiscale et protéger la liberté d’expression.

Jean-Christophe Picard insiste également sur la nécessaire implication des députés européens français : « 40 % de nos eurodéputés cumulent un autre mandat. 18 % démissionnent en cours de mandat (pour prendre un mandat national). Au final, les Français occupent 8,4 % des postes d’influence au Parlement européen, contre 18 % pour les Allemands. La France est un grand pays qui a une petite influence au sein de l’Union européenne ! »

 

Share Button