Plainte d’Anticor pour favoritisme à l’INA : Mathieu Gallet condamné à un an de prison avec sursis

Mathieu Gallet, actuellement président de Radio-France, a été condamné à un an de prison avec sursis et 20 000 € d’amende pour favoritisme à l’INA.

Le Canard Enchaîné avait publié un article, le 6 mai 2015, faisant état de graves irrégularités lors de la passation de plusieurs marchés publics, à l’INA, entre 2010 et 2014, sous la présidence de Mathieu Gallet.

Au regard de l’absence de réactions des autorités compétentes, Anticor avait déposé une plainte pour favoritisme visant ces fait, le 26 mai 2015.

Le Ministère de la Culture avait ensuite signalé, le 1er juin 2015, au parquet de Créteil des éléments « susceptibles d’être irréguliers au regard des règles encadrant l’attribution des marchés publics ».

Une enquête préliminaire pour favoritisme avait finalement été ouverte, le 4 juin 2015, à l’issue de laquelle le Parquet de Créteil avait décidé, le 23 juin 2017, de renvoyer Mathieu Gallet devant le tribunal correctionnel.

Son procès s’était tenu, le 16 novembre 2017, devant le tribunal correctionnel de Créteil.

Mathieu Gallet a finalement été condamné à un an de prison avec sursis et 20 000 € d’amende. Il devra également verser 10 000 € de dommage et intérêts à Anticor ainsi que 3 000 € pour ses frais d’avocat.

Maître Karsenti, l’avocat d’Anticor dans cette affaire, a réagi : « Après Agnès Saal, c’est au tour de Mathieu Gallet de recevoir une sanction judiciaire. Le tribunal a rappelé avec sévérité qu’il appartenait aux responsables publics de gérer les deniers publics avec la même rigueur que celle exigée pour l’ensemble des citoyens. Les privilèges doivent cesser et la justice démontre qu’elle passe pour tous. »

Share Button