Arcueil : l’ancienne adjointe au maire condamnée pour prise illégale d’intérêts

LP / Marie-Charlotte Dutheil
LP / Marie-Charlotte Dutheil

Le Tribunal de Grande Instance de Créteil a condamné, le 15 mai 2017, Anne-Marie Gilger-Trigon, adjointe au maire (EELV) de l’époque Daniel Breuiller et veuve de l’ancien maire Marcel Trigon, pour prise illégale d’intérêts à une peine de prison de 4 mois avec sursis et à une amende de 1000 euros.

Cette affaire remonte à 2013, lorsque Younig Robet, nommé à titre de correspondant local par le référent d’Anticor 94 Jean-Pierre Roux, fait un signalement au Procureur de la République suite à une enquête qu’il avait menée sous le contrôle du référent local. Cette alerte concerne Anne-Marie-Gilger-Trigon pour son occupation, depuis 1990, d’un pavillon de 120 m² appartenant à la ville d’Arcueil, pour un loyer mensuel de 400 €.  « A titre de comparaison, un logement de 55 m² dans le quartier de la gare RER coûte 1 100 € », indique Younig Robet.

Un nouveau maire a été élu en décembre 2016, Christian Métairie, après la démission de Daniel Breuiller le 1er décembre 2016. Depuis janvier dernier, Anne-Marie Gilger-Trigon a quitté le pavillon à la demande de la mairie.

Share Button