Anticor à Saint-Germain-en-Laye : « Le mandat d’élu local est encore source d’enrichissement personnel »

Anticor a participé à une conférence-débat sur le thème « Élus locaux, éthique et politique : quel avenir ? », à Saint-Germain-en-Laye, organisée par l’association SaintGerLab.

Anticor a participé, le 18 janvier 2019, à une conférence-débat autour du thème « Élus locaux, éthique et politique : quel avenir ? », organisée à Saint-Germain-en-Laye par l’association SaintGerLab qui  a vocation à être un laboratoire d’idée territorial.

Un débat riche s’est engagé autour de Bernard Choquier, ancien élu des Yvelines, de Guillaume de Morand, journaliste, de Sophia Wickerg, doctorante au centre d’études européennes de Sciences-Po et membre de l’observatoire de l’éthique public, et de Grégoire Turlotte, administrateur d’Anticor.

Ce fût en particulier l’occasion d’échanger autour de la « petite corruption locale », qui gangrène au quotidien la démocratie dans les collectivités territoriales, et de souligner le flou juridique qui entoure ce qu’on appelle « le conflit d’intérêts » ou le « clientélisme ». Il a été rappelé qu’un élu a un devoir d’exemplarité vis-vis de ces concitoyens et devrait, en conscience, s’interdire de lui-même telle ou telle pratique, juridiquement tolérée mais contraire à un minimum d’éthique.

Malgré l’évolution positive du droit ces dernière années au travers des  lois de 2013 sur la transparence de la vie publique et de 2017 pour la confiance en la vie politique, force est de constater que le mandat d’élu local est encore source d’enrichissement personnel et de financement illégal de la vie politique. Les participants ont ainsi pointé du doigt les modifications de Plan Local d’Urbanisme, les passations de marchés publics (notamment dans la construction) et tous les passe-droits que peuvent octroyer certains élus pour s’assurer une « clientèle électorale ».

Beaucoup de questions ont été posées autour des mesures contenues dans la Charte éthique proposée par Anticor pour les élections municipales de 2014.

Share Button