Anticor à Pont-à-Mousson : « La corruption a plusieurs visages ! »

IMG_8043C’est au cinéma Concorde de Pont-à-Mousson que Marcel Claude, coréférent d’anticor 54 et administrateur, et son équipe ont organisé une soirée-débat qui a commencé par la projection de « L’Enquête ». Ce film retrace le combat de Denis Robert contre la multinationale luxembourgeoise Clearstream qu’il accusait de couvrir blanchiment d’argent et évasion fiscale.

L’Enquête est un film sur la vérité. Celle qui se cache, qu’on doit traquer, qu’on pense approcher et qui se dérobe quand on croit la saisir, et, qu’on ne connaîtrait pas sans la pugnacité et le courage d’un journaliste d’investigation transformé en lanceur d’alerte.

Après cette projection, Denis Robert a pu répondre aux questions des 125 spectateurs. Il a raconté ses premières enquêtes sur la corruption en Lorraine et ses premières attaques en diffamation.

Il a évoqué la différence entre les journalistes d’investigation qui peuvent protéger leurs sources et les lanceurs d’alerte qui ne bénéficient pas de ce bouclier, ce qui rend leurs engagements encore plus périlleux, surtout avec les risques de poursuite en diffamation.

Puis, les auteurs du « Tour de la France de la corruption », Jacques Duplessy et Guillaume de Morant, ont expliqué que la corruption a plusieurs visages, qu’elle n’est ni de Droite, ni de Gauche, qu’on la trouve dans les villages, comme dans les grandes villes, partout en France.

Après des échanges avec le public sur la corruption et l’éthique en politique, la parole a été donnée à cinq associations citoyennes locales. La lutte contre la corruption est l’affaire de tous, et plus que jamais la vigilance citoyenne est indispensable et doit inciter les associations citoyennes et des contribuables à travailler ensemble, comme le souhaite Anticor 54.

Cette soirée en appellera d’autres car il est plus que nécessaire de sensibiliser et mobiliser les citoyens pour qu’ils contrôlent l’action des élus locaux.

Share Button