Affaire du port de Golfe-Juan : Anticor dépose plainte

Port-Camille-RayonComme évoqué par Le Parisien et Mediapart, le port Camille Rayon de Golfe-Juan, géré par la Société du Nouveau Port de Vallauris Golfe-Juan (SNPVGJ), est au cœur d’une enquête de grande ampleur, conduite par le Parquet national financier.

Outre l’implication avérée de personnes en lien avec le grand banditisme, les enquêteurs soupçonnent de nombreuses irrégularités susceptibles d’être qualifiées de banqueroute, d’escroquerie, d’abus de biens sociaux, de trafic d’influence, de prise illégale d’intérêts, de détournement de fonds publics, de recel et de complicité des faits précités.

Loin d’être un simple litige entre sociétés privées, cette affaire doit être étudiée sous l’angle de l’atteinte à l’intérêt général, en considérant le préjudice pour la ville et les contribuables.

C’est pourquoi, Anticor suit ce dossier de très près, depuis des années. L’association avait même organisé une conférence sur les mafias, en 2013, à Golfe-Juan ! Plus récemment, Jean-Noël Falcou, coréférent d’Anticor 06, a alerté le conseil municipal de Vallauris-Golfe Juan, la Chambre régionale des comptes et le préfet.

Dans ce contexte, Anticor a déposé plainte, le 24 mai 2016, pour trafic d’influence, prise illégale d’intérêts et détournement de fonds publics. Par cette action, l’association souhaite obtenir la reconnaissance du préjudice public, l’identification et la condamnation de l’ensemble des responsables.

Share Button