TGV Lyon-Turin : Anticor a alerté les pouvoirs publics

no-tav_no-mafia

Pas de LGV=pas de mafia

Anticor et le réseau FLARE en France ont saisi dès 2013 les pouvoirs publics sur le risque d’infiltrations criminelles  dans le grand projet Lyon-Turin :

Lettre d’Anticor à la Cour des comptes.

En savoir plus:

Le projet nominé aux prix Pinocchio dans la catégorie : « Mains sales, poches pleines ».

Le projet soupçonné de fraude par l’Union européenne.

Le référé de la Cour des comptes (2012)

 

Le reportage de Valentina Parlato, correspondante de Vox Pop en Italie, diffusé 10 novembre 2014 sur l’infiltration du projet par la mafia:

 

 

 

Share Button