Communiqué de presse : Municipales 2014

Montpellier, mise à jour du 28 mars 2014.

Communiqué de presse : Municipales 2014 « L’entre deux tours » Anticor donne la parole à ses 23 candidats signataires de sa Charte éthique

communiqué presse municipales 2014 Anticor-34

Florent Hertmann – Carnet de campagne – édition locale France3 Montpellier

Le groupe local anticor34 fait part de sa satisfaction, au vu des résultats, de celles et de ceux qui ont porté les valeurs éthiques de la charte Anticor.

 

Si on examine les résultats électoraux de nos signataires :

 Sept candidats signataires font + de 10% ;

 Dix frôlent, atteignent ou dépassent les 20% ;

 Trois sont très proches de 30% ;

 Un signataire est à 49,7%

Chaque signataire peut être fier de leur engagement et de leur positionnement éthique.

D’autre part, dans le cadre de l’entre deux tours de ces Municipales de 2014, nous avons souhaité avoir également les réactions de chacun des signataires de notre charte pour l’éthique en politique et contre la corruption, dans le champ des valeurs portées par la charte relatif aux trois thèmes suivants :

– leur ressenti personnel

– leurs intentions (en cas de fusion de liste, leur positionnement sur les valeurs d’Anticor par exemple)

– leurs perspectives à court et moyen terme

Anticor (association loi 1901 contre la corruption et pour l’éthique en politique) sis 5 avenue des Piliers 94210 La Varenne Saint Hilaire.

Déclaration des candidats signataires de la charte des Municipales Anticor2014 pour le département de l’Hérault pour cet entre deux tours :

1) La première signature de la charte anticor pour les élections municipales de 2014 du département de l’Hérault a eu lieu ce lundi 4 novembre 2013 à la Grande Motte, avec la candidate Philippa SIEMIANO

« J’ai signé la Charte Anticor et j’en suis fière, elle m’a permis pendant cette campagne de la mettre en avant dans mes rencontres, a été perçue comme un atout essentiel pour le renouveau et surtout une confiance vis à vis de la politique. Je suis fière aussi de mon score pour une première 4,91% soit 284 voix il manque 5 voix pour être élue. Pour l’avenir mon combat continu, dés à présent je vais être sur le terrain pour préparer les nouvelles échéances et être présente à nouveau dans 6 ans, bien sur avec la charte anticor car pour moi c’est essentiel. »

2) Le deuxième signataire est Gilles PHOCAS, candidat tête de liste à Mèze.

« La société et le système sont vérolés par de petits barons locaux très difficiles à déboulonner.. Pas de fusion, pas de compromissions, nous restons sur nos bases avec nos principes et notre programme qui intègre à la lettre les termes de la charte anticor. Les perspectives sont la constitution d’un groupe au conseil municipal et l’entrée dans l’intercommunalité (véritable seigneurie ici) va peut être permettre une meilleure réactivité sur certains dossier… »

3) La troisième signature a eu lieu ce vendredi 22 novembre 2013 avec Philippe MOISSONNIER, tête de liste à Lunel.

« La charte est au cœur de mon programme et sera au cœur de mon action municipale en tant que maire voire en tant qu’opposant »

4) Le quatrième signataire est le candidat Eric FAVARD, tête de liste à Vendargues.

« A Vendargues, les habitants reconnaissent les valeurs d’ANTICOR et apprécient le contenu de la charte… pour les autres ! Malgré tout 16.23% ont eu le courage d’oser dire leur soutien à notre liste d’entente communale. L’éthique politique semble actuellement inaccessible dans la commune. Eric FAVARD se retire du combat politique et cède la place à deux colistiers (dont un adhérent Anticor) chargés de faire valoir nos valeurs citoyennes »

5) La cinquième signataire est la candidate Micheline VENDRELL, tête de liste à Castelnau- le-Lez, le mardi 7 janvier 2014.

« La liste Castelnau Nouvel Elan qui a signé la charte antiCOR se maintient au deuxième tour des élections municipales de Castelnau le Lez. Mon analyse : JP Grand pour la première fois n’a pas été réélu au 1er tour des municipales comme cela a été le cas de 1989 à 2008. Je pense que de nombreuses voix ont été néanmoins mobilisées au 1er tour sur le thème national du vote-sanction contre la politique du gouvernement et de F. Hollande. Ce contexte national a largement éclipsé les enjeux locaux castelnauviens comme l’urbanisme outrancier et les finances à la dérive. Mon élection potentielle à la mairie devrait me permettre de continuer à défendre les intérêts de la Ville et ceux d’une meilleure éthique en politique.»

6) Le vendredi 10 janvier 2014, le sixième signataire est le candidat Eric BASCOU, tête de liste à Teyran.

« Les valeurs de la charte Anticor sont au cœur de ma campagne. Les électeurs y ont été très sensibles, et ils m’ont très bien placé pour le second tour. Proximité et éthique, ça va bien ensemble ! » (Joint par téléphone)

7) Le septième signataire est le candidat Philippe CARABASSE, tête de liste à St Jean de Védas, le jeudi 23 janvier 2014.

« La signature de la charte est un atout au niveau de l’équipe, sur sa cohérence son adhésion et sur l’image commune que chacun souhaite renvoyer. Pas de fusion, les partenaires possibles ne peuvent être signataire de la charte. Défendre l’idée de la politique, réaffirmer la beauté de l’engagement, ré enchanter l’idée de faire de la politique. »

Anticor (association loi 1901 contre la corruption et pour l’éthique en politique) sis 5 avenue des Piliers 94210 La Varenne Saint Hilaire.

8) Le Vendredi 24 janvier 2014, le huitième signataire est candidat Pierre CAZENOVE, tête de liste à Poussan

« Quatre listes étaient opposées au maire sortant. Celle de « Poussan Autrement » seule signataire de la charte Anticor arrive en seconde position avec 25.3% .La liste FN se maintien avec 10.5%. L’entre-deux tour a été perturbé par des actes répétés, perpétrés à l’encontre de certains de nos colistiers (murs de clôture tagués + tentative d’empoisonnement de chien). Mais notre détermination reste intacte. Nous avons donc une triangulaire qui permet aux poussanaises et aux poussanais de choisir une alternative à la politique désastreuse du maire sortant. Pour le report des voix sur notre candidature, nous comptons sur les électeurs qui choisissent de rester libres. »

9) Le Lundi 3 février 2014, le neuvième signataire est le candidat Frédéric BRIAND, tête de liste à Pérols.

« Déclaration du signataire non reçue à l’heure limite d’envoi de ce communiqué de presse »

10) Le dixième signataire est le candidat Philippe SANS, tête de liste à Sète, le vendredi 14 février 2014.

« Notre liste Sans étiquette ayant rejoint un grand Rassemblement sur Sète pour le second tour au sein d’une liste Divers (allant de la Gauche au centre droit) contre le maire sortant, nous avons tenu dans les discussions de fusion à demander à ce que soit respectée, dans le cadre d’une prochaine et possible majorité au sein de laquelle six de mes colistiers pourront siéger, l’ensemble des fondements de la Charte Anticor. Base essentielle pour nous d’une gestion municipale transparente et respectueuse des citoyens. Tout écart et non respect de cette charte entraînera notre départ de la majorité »

11) Le jeudi 13 février 2014, le onzième signataire est la candidate Myriam HUBERT de liste

à Clermont l’Hérault.

« J’ai mené ma campagne avec sérénité, les candidats des quatre autres listes ont été forts aimable envers moi… Il en a était tout autre entre eux…Ils n’ont pas cessé de s’invectiver… Je ne comprends pas pourquoi je ne suis pas arrivée en tête ? Il a manqué 12 voix à notre liste pour être présent au second tour.Notre liste était composée à 70% de la société civile.

Nous regrettons que les valeurs que nous portons n’ interpellent pas d’avantage nos concitoyens ! Nous comptons rester en contact avec anticor pour un travail de terrain.»

12) Ce samedi 22 février 2014, le douzième signataire est la candidate Aurélie ARMAND, tête de liste à Baillargues.

« Il n’y aura qu’un tour à BAILLARGUES, mais nous avons trois élus au Conseil Municipal. Nous tacherons de mettre en application les principes de la charte en rendant accessible documents et informations sur les décisions qui impactent la commune et particulièrement les décisions budgétaires et de choix de prestataires.»

13) Le treizième candidat signataire est André GENNA, tête de liste à Loupian, la signature eu lieu ce vendredi 21 février 2014.

« Cette campagne municipale de 2014, m’interpelle, je réalise à quel point il est urgent que tous nos concitoyens se mobilisent pour plus d’éthique dans la vie publique. L’équipe sortante entre les deux tours a fait semblant de négocier avec nous, mais en réalité, elle n’a fait aucun compromis. Ce manque de loyauté me laisse perplexe…

Pour ma part, je tiens ici à réaffirmer mes engagements vis-à-vis de la charte éthique d’Anticor que j’ai signé et je compte bien rester en contact avec le groupe local anticor34. »

14) Le mercredi 5 mars 2014 est prévue la quatorzième signature, avec la candidate tête de liste Marie-Josée HUGON à Lodève.

« Cette campagne 2014 sur Lodève fut un vrai défi émotionnel et logistique. Le départ de Lucienne Da Sylva nous a contraints à nous réorganiser. Notre responsable de campagne et notre premier colistier ont subi le décès de proche. Il a manqué 31 voix à notre liste pour être présente au 2eme tour. Cela n’entame pas le désir de l’équipe pour l’éthique en politique. Elle désire s’investir au côté d’anticor, pour que perdure le pacte républicain. »

Anticor (association loi 1901 contre la corruption et pour l’éthique en politique) sis 5 avenue des Piliers 94210 La Varenne Saint Hilaire.

15) Le mercredi 19 février 2014, le quinzième signataire est le candidat Philippe SAUREL tête de liste à Montpellier.

« Les engagements des élus (non cumul des mandats, formation des élus, …) et les contrôles (gestion des collectivités, …) posent les « fondements » d’une transparence et d’une éthique dans la gouvernance de la ville et de l’Agglomération. Mes intentions sont l’application de l’ensemble des points de la charte aux colistiers. Il leur a également été demandé de signer cette charte éthique. Nos perspectives sont notamment de se consacrer entièrement à notre mandat et à nos engagements, de préserver l’éthique des marchés publics, et enfin, de rendre compte aux citoyens annuellement de la gestion des deniers publics. »

16) Le candidat tête de liste Michel CHASTAING à Clapiers a signé la seizième Charte Anticor ce mercredi 26 février 2014 à Clapiers.

« Notre équipe a jugé majeur notre acte d’engagement sur la Charte Anticor : de la transparence, de l’honnêteté, de nouvelles pratiques, du respect pour les minorités. Nous avons obtenu 30 % de voix mais il n’y a pas eu de second tour. Si nous avions été amenés à fusionner avec deux autres listes, ayant obtenu au total 15 % des suffrages, nous leur aurions demandé au préalable le même engagement que nous.

Nous allons adopter une attitude d’opposants constructifs en poussant à l’application du programme que nous avons proposé à la population. Nous souhaitons continuer à faire participer tout un chacun à la vie de notre village »

17) Le jeudi 27 février 2014 a eu lieu la dix-septième signature de la charte @anticor_org par le candidat tête de liste Marc GERVAIS à Pignan.

« La décision de déclarer les bulletins de la liste Gervais comme nul, prive une grande partie des Pignanais se s’exprimer ou d’être représenté durant tout le mandat. Pourtant tous nos documents ont été validés par la commission de propagande présidée par un juge et accepté par les candidats. Cette décision était prémédité puisque un document dactylographié a été distribué à 17h30 aux Présidents des cinq bureaux par madame Cassar et en main propre. Les cinq Président avait bien sur été désigné par madame Cassar. Nous engageons une procédure de recours afin de rétablir la démocratie sur la commune de Pignan »

18) Le dix-huitième signataire est le candidat Christian ROBERT, tête de liste à Mudaison.

« Dans ma commune, les résultats traduisent une profonde volonté de changement d’équipe. J’ai pu faire ce constat sur le terrain, notamment durant les derniers jours passés au contact de mes concitoyens. Ce sentiment étant si fort qu’il a par voie de conséquence complètement occulté le vrai débat d’idées, tant sur la forme que sur le font »

19) Le samedi 1 Mars2014 a eu lieu à Clapiers, la dix-neuvième signature avec le candidat tête de liste Pascal PARROT.

« Après une campagne très intense, la liste PS qui n’avait pas signé la charte a été élue au premier tour. Manifestement les électeurs n’ont pas compris tout l’intérêt de ce label pourtant très explicite. C’est probablement dû à son manque de notoriété au plan local et/ou national. A revoir dans 6 ans »

20) Le vingtième signataire est le candidat tête de liste Bruno CHICHIGNOUD à Prades-le- Lez, le samedi 1 mars 2014.

« Nous avons fait un score inattendu pour beaucoup… et le deuxième tour se joue gagnant. La dynamique générale, dans laquelle anticor est pleinement inscrite, a été récompensée. 1- Le point essentiel reste le respect l’opposition et la transparence sur les finances. Les vieux schémas politiques restent très présents. 2- Nous fusionnons sans être tête de lite mais avons rappelé notre attachement aux valeurs d’anticor 3 – Faire vivre la démocratie participative »

Anticor (association loi 1901 contre la corruption et pour l’éthique en politique) sis 5 avenue des Piliers 94210 La Varenne Saint Hilaire.

21) Le vingt-et-unième est le candidat tête de liste de la commune de Castelnau-le-Lez Henri ROUILLEAULT, le 7 mars 2014.

« Nous avons cherché à fusionner les trois listes sortants face à un maire sortant ami des promoteurs et as du clientélisme mis pour la première fois en ballottage (certes favorable) Nous y sommes parvenus sur le programme et la répartition des sièges en proportion des résultats du premier tour. Mais la liste Vendrell n’a en définitive pas ratifié l’accord négocié.»

22) Le jeudi 13 mars 2014, la vingt-deuxième signature a eu lieu avec le candidat tête de liste Jacques DOMERGUE pour la ville de Montpellier.

« A l’heure où les Montpelliérains connaissent tant de difficultés il m’est difficile de parler d’un ressenti personnel sans avoir l’impression d’un décalage avec ce qui est attendu d’un Homme politique. Toutefois, pour commenter ce premier tour, je remarque que 75% des électeurs ont dit « Non » au système. Jamais depuis 1977, le candidat officiel de la majorité sortante n’avait obtenu un score aussi bas. Ceci exprime une volonté forte d’alternance. Il me revient alors de faire entendre que la liste « Ici c’est Montpellier » que je mène est la seule à pouvoir porter cette alternance en gagnant cette élection. Depuis des mois, je pensais que l’union avec le candidat socialiste dissident pouvait être un message fort à l’égard des électeurs. A l’heure où notre ville n’est pas épargnée par la crise que connait le pays, je pensais que cette union (comme cela se voit en Allemagne), renverrait un message d’espoir aux Montpelliérains. Toutefois, les négociations se sont terminées par ces mots de Max Levita: « Nous sommes socialistes jusqu’au bout des ongles, notre famille c’est le parti socialiste: l’union est impossible ». Dans un contexte politique particulier, mon intention est de prendre la tête de notre commune et de m’occuper des Montpelliérains. Je respecterai dans chacun des mes actes de Maire les principes de la charte ANTICOR que j’ai signé. A court terme, je vais terminer ma campagne et gagner cette élection pour offrir aux Montpelliérains la respiration démocratique qu’ils méritent. A moyen terme, je tiendrai les engagements pris pendant la campagne pour ne pas trahir la confiance des électeurs. »

23) Le vingt-troisième signataire est la candidate tête de liste Muriel RESSIGUIER de la ville de Montpellier qui a eu lieu le jeudi 13 mars 2014.

« Nous sommes dans une ville où le clientélisme et les pratiques douteuses sont de notoriété publique. La forte abstention, la montée du vote anti système quel qu’il soit traduit un dégoût de ces pratiques au sein de la population. Une prise de conscience et un engagement fort de nos élus est nécessaire pour éviter le désintérêt grandissant et la colère des habitants de Montpellier. Il est temps de rétablir la confiance entre les citoyens et les élus. La liste du Front de Gauche, « la gauche la vraie pour Montpellier » a obtenu 7,56% des voix.

Nous avons rencontré la liste du candidat PS M. Moure et celle du Dissident PS M. Saurel. Nos conditions pour une fusion technique n’ayant pas été acceptées, nous avons décidé de ne pas fusionner dans un souci de cohérence et de respect de nos électeurs. Nous n’aurons pas d’élu au Conseil Municipal. Mais il y a d’autres échéances à court et moyen terme où nous serons présents (les européennes, les régionales, les cantonales). Les valeurs d’éthique, de transparence, de participation citoyenne et de bonne gestion (pour ne citer que celles- ci) qui sont présentes dans votre charte me sont chères. Je m’engage à les porter et à les faire miennes dans mon militantisme quotidien et dans mes éventuelles futures fonctions d’élue.

Contacts presse du groupe local pour l’Hérault :

Christophe HEBERT, responsable du groupe local pour le département de l’Hérault : 06.24.26.68.43 Danielle Pellier, membre de l’équipe restreinte : 06.33.44.54.21 Jean-Luc BIGOT, membre de l’équipe restreinte : 06.60.80.69.79

E-mail : anticor34@voila.fr – Compte twitter : @anticor34 – Page Facebook « Anticor Hérault »

Anticor (association loi 1901 contre la corruption et pour l’éthique en politique) sis 5 avenue des Piliers 94210 La Varenne Saint Hilaire.

Share Button