Charte Anticor 2014 : déjà de nombreuses signatures

Charte Anticor 2014 : déjà de nombreuses signatures

Les candidats aux prochaines municipales signent partout notre Charte, en présence de nos responsables de Groupes locaux ou de membres du Bureau national de l’Association.

En voici quelques exemples :

En Alsace, après Sélestat et Saverne, Jean-Marie Kutner est le premier candidat tête de liste aux élections municipales de la ville de Schiltigheim à signer la Charte Anticor pour la liste « Ensemble Naturellement ». C’est un signe fort pour cette liste sans étiquette qui s’engage, par cette signature, à travailler pour et dans l’intérêt des habitants de cette ville.

Pour cette ville importante de plus de 30 000 habitants, il s’engage ainsi à respecter non seulement les règles de base de notre démocratie mais également à respecter les 9 points qui font la force de la charte. /nos-chartes-ethiques/municipales-2014/

 

Le candidat Jean-Marie Kutner et Chantal Augé, responsable du Groupe local 67

photo 1

 

A Strasbourg, c’est François Loos, tête de liste de l’UDI, qui a signé la charte le 8 janvier.

1538810_10202706219006503_698800182_n

A Paris, Christophe Najdovski (à droite sur la photo), tête de liste EELV, a signé la charte ANTICOR en présence du président de l’Association, Jean-Pierre Guis.
Symboliquement, cette cérémonie de signature s’est déroulée dans le Vème arrondissement, dont le maire est Monsieur Jean Tibéri.

Photo 2

Deux autres têtes de liste parisiennes, Joëlle Morel (XIe arrt.) et Laurent Audouin (Ve arrt.) ont également signé la charte. Nous espérons que bien d’autres têtes de listes s’engageront également avec Anticor

 

A Dordives (45), commune de 3000 habitants, la Charte a été signée par Jean Berthaud, tête de liste d’un rassemblement citoyen. Il s’agit de la première signature nationale par un candidat de la charte d’éthique des élus, pour les communes de moins de 3500 habitants. Un exemple à suivre pour tous les candidats aux municipales de Mars 2014.

Gabrielle Audrefroy, responsable nationale des groupes locaux

et Jean Berthaud

Photo 3

Dans le Nord, à Lambersart Éric Darques, le responsable du groupe départemental, par ailleurs lambersartois et ancien conseiller municipal a accueilli Nicolas Bouche, signataire de la Charte, en présence de la porte-parole nationale d’Anticor, Séverine Tessier.

La porte-parole nationale a rappelé  qu’il appartient à tous les citoyens et singulièrement à ceux qui ont charge de les représenter, les élus, les grands principes de la moralité. « En fait, en existant, nous donnons la démonstration par l’absurde d’une grave carence démocratique ». « Mais, a complété Éric Darques, il ne s’agit pas seulement d’exiger que les élus respectent la loi. Mais aussi qu’ils respectent une éthique. Et nous luttons aussi pour que chaque citoyen prenne conscience de cela. Par exemple, si ça ne choque pas qu’un maire recrute sa compagne, moi je ne trouve pas ça normal ».

M. Bouche reprit, pour sa part, un autre exemple, à savoir l’habitude qu’ont certains maires d’ester en justice avec l’argent des contribuables quand les faits concernent leur personne et non la collectivité : « Ce ne sera pas difficile pour nous, Thérèse Dupont et moi-même, de signer, dit M. Bouche, surtout pour nous qui sommes poursuivis en justice pour diffamation par notre maire et qui devons payer les frais sur nos propres deniers. »

De nombreuses autres signatures ont lieu dans le Nord.  Ci-dessous par exemple, Marie-Hélène Quatrebœufs signe la charte  avec Eric Darques.

Photo 4

 

Share Button