Anticor au Brésil

Jean-Pierre Guis, vice-président d’Anticor, a rencontré hier à São Paulo les responsables du Musée de la corruption brésilien, un musée virtuel qui avait gagné en 2009 le prix le plus prestigieux de la presse brésilienne.
Depuis 2009, Anticor possède une « salle » dans ce musée. Des articles bilingues y exposent l’histoire et certains épisodes des combats d’Anticor. Mais les éléments qui figurent dans cette salle n’avaient plus éte mis à jour depuis un bon moment.
Lors de la réunion de travail d’hier, il a été décidé de réactiver le partenariat entre Anticor et le Musée virtuel de la corruption du Brésil.
Une mise à jour des principales actions d’Anticor depuis 2009 sera donc prochainement mise en ligne. Ensuite, Anticor enverra régulièrement ses informations, qui seront mises en ligne par le Musée puis traduites en portugais par la suite pour nos amis brésiliens.
Rappelons que le Brésil mène depuis environ 2 ans un combat déterminé contre la corruption (rappel : la loi « ficha limpa », déclenchée par une pétition citoyenne massive, interdit à un élu qui a été condamné de se représenter à une élection). Jean-Pierre Guis nous a fait part de la teneur de ses échanges avec notamment Luiz Octavio de Lima, fondateur du Musée, qui sont des plus constructifs. Anticor se félicite du renouvellement de ce partenariat !
Share Button