Les sondages de l’Elysée : une instruction judiciaire est ouverte

Encore une nouvelle positive côté justice, nous ne pouvons que nous en féliciter : le dossier des sondages de l’Elysée connaît un nouveau rebondissement. En effet,  après le classement sans suite en novembre dernier de notre plainte, une source judiciaire vient d’annoncer qu’une instruction, confiée au juge d’instruction du pôle financier du tribunal de grande instance de Paris, a été ouverte le 15 février.

 Des associations de défense des contribuables dénoncent ces sondages attribués en 2007 sans appel d’offre au titre d’une convention à la société Publifact dirigée par le journaliste Patrick Buisson. L’information judiciaire fait suite au dépôt d’une plainte avec constitution de partie civile pour «favoritisme» déposée en novembre, dans la foulée du classement sans suite concernant la plainte que nous avions déposée.  

Comme le souligne Marianne, nous nous réjouissons de cette ouverture d’une instruction, tout en craignant  que le Parquet ne s’oppose à l’ouverture d’une enquête et ne saisisse la chambre de l’instruction de la Cour d’appel. Affaire à suivre, peut-être devant la Cour de cassation, le lieu idéal dit ce journal « pour se pencher sur le principe d’immunité du chef de l’Etat étendu à ses collaborateurs » …

Pour en savoir plus, articles du Parisien et de Marianne :

http://www.leparisien.fr/faits-divers/la-justice-va-enqueter-sur-les-sondages-de-l-elysee-22-02-2011-1326913.php

http://www.leparisien.fr/politique/sondages-de-l-elysee-une-association-porte-plainte-11-02-2010-812483.php

http://www.marianne2.fr/Sondages-de-l-Elysee-Buisson-deboute-en-attendant-le-recours-d-Anticor_a203110.html

Share Button