Dernière heure : prime à l'éthique dans les Yvelines !

Anticor salue la victoire de Mme Anny POURSINOFF élue députée des Yvelines dimanche 11 juillet, en remplacement de Mme Christine Boutin qui avait été épinglée par le Canard Enchaîné pour sa double rémunération, mais surtout dans un département marqué par la grande corruption autour des marchés publics..
(on se souvient des actions d’Anticor et du système « Bedier »-cf historique dans nos archives)

Durant sa campagne, la candidate d’Europe écologie soutenue par le PS n’a eu de cesse de marteler les thèmes touchant à l’éthique politique et à la démocratie à l’instar de plusieurs autres candidats lors des dernières élections législatives de 2007, dont certains membres d’Anticor ont été élus députés à la surprise générale.(Jean Patrick Gilles face à R; Donnedieu de Vabre condamné pour blanchiment, Genevieve Fioraso face à A. Carrignon condamné pour corruption , Michèle Delaunay face à Alain Jupé, condamné pour prise illégale d’intérêt. etc..)

C’est le signe que la prime à l’éthique existe bel et bien lorsqu’un candidat crédible porte haut et fort l’exigence d’exemplarité devant les électeurs. Et surtout, que face à la morosité ambiante, le défi de la lutte contre la corruption s’incarne à travers un message républicain.

Nous attendons maintenant que les élus ayant signé la charte ANTIDOTE et les autres prennent toute la mesure de la gravité de la situation, de dégradation des contre pouvoirs et de la banalisation de la corruption en agissant pour abolir les passe droits, mettre un terme aux conflits d’intérêts, renforcer les contrôles sur l’action des élus, les institutions plus globalement en y associant les citoyens.

Share Button