Comment lutter contre la corruption ?

 


A l’occasion de la journée mondiale contre la corruption, ANTICOR et AITEC* organisent une

Conférence de presse – Mercredi 9 décembre à 12h30 au CICP, 21 ter, rue Voltaire Paris 11ème.

A cette occasion, nous présenterons l’ouvrage :
« Lobby Planet Paris Les mains invisibles de la décision politique »

Présentation :
Copenhague : de la guerre économique, à la guerre écologique

Les lobbies économiques sont en embuscade… or, il y a deux manières de faire Copenhague : démocratique et citoyen, ou financier et punitif !

A travers la présentation du Lobby Planet Paris, Anticor et l’Aitec alertent les opinions publiques sur les risques que représentent les faux-nez de la lutte contre le changement climatique et la nécessité de faire de la lutte contre la corruption l’enjeu de la bataille tant pour sauver la planète que pour améliorer l’aide au développement des pays pauvres.

Parmi tous les guides touristiques, il en manquait un : celui du lobbying.

Lobby Planet Paris parodie le fameux guide de voyage et met un coup de projecteur sur la « main invisible » (mais bien rémunérée) du marché qui contraint la décision politique et échappe à tout contrôle démocratique.

A travers 52 adresses et 5 exemples thématiques, vous découvrirez les moyens utilisés par les entreprises pour préserver ou agrandir leurs marchés ou faire taire leurs détracteurs…

Vous apprendrez à connaître également les lobbyistes, leurs méthodes et leurs tours préférés, ainsi que leurs connections avec les décideurs politiques.

Le livre de 106 pages comprend :
• 3 cartes
• des faits et des exemples précis
• des informations sur les lobbies de l’agroalimentaire, de l’énergie, de la communication, de l’eau, de l’amiante
• des initiatives à rejoindre pour plus de démocratie et de transparence.

Suite à l’influence des lobbies ou des représentants d’intérêts, leur appellation plus pudique, notre système démocratique subit de profonds dysfonctionnements. Ce guide pose le décor. «Durant des semaines, les députés auront débattu d’une loi procédant à des changements de mode de travail à l’Assemblée nationale », dit Séverine Tessier, co-auteur du Lobby Planet Paris et fondatrice d’Anticor. « Quelques minutes auront suffi pour introduire dans l’ombre et à l’unanimité la vraie révolution du fonctionnement de la démocratie parlementaire ».

Si Greenpeace tente de rentrer par le toit, les représentants d’intérêts bien plus particuliers et plus lucratifs ont quant à eux porte ouverte dans les institutions démocratiques françaises et biaisent le jeu démocratique.

Lundi 7 décembre, l’information du Parisien selon laquelle un cabinet d’experts, Lexis Nexis, avait travaillé à l’élaboration de la proposition de loi pour simplifier le droit était reconnue par l’auteur ce texte, le président de la commission des Lois, Jean-Luc Warsmann. « Les lobbies font la loi : un cabinet privé a été payé 84 000 euros par l’Assemblée nationale sur ordre de la commission des lois » dit Séverine Tessier. «L’expertise doit favoriser la prise de décision démocratique, et non pas des intérêts capables de l’accaparer à leur avantage » selon Gildas Jossec, coordinateur du Lobby Planet Paris.

Pour en savoir plus, voir également l’article de Libération : http://www.liberation.fr/politiques/0101607222-quand-un-cabinet-prive-est-consulte-sur-une-proposition-de-loi

* AITEC est membre du comité de pilotage de la coalition ALTER-EU (Alliance pour un encadrement et une déontologie du lobbying européen).

Contacts: gildas.aitec@reseau-ipam.orgassociationanticor@yahoo.fr

Share Button