Affaire des frégates : un député monte au créneau

Le Figaro du 13 août, nous apprenait que le député socialiste Gérard Bapt demandera dès septembre prochain une commission d’enquête parlementaire sur l’affaire des frégates de Taïwan, compte tenu de la décision du parquet de requérir un non-lieu général. En effet, Jean-Claude Marin,  le procureur de la République de Paris, a estimé que l’instruction n’avait pas mis en évidence l’existence de rétrocommissions versées à des personnalités pour conclure le contrat alors que, d’un autre côté, un certain Roland Dumas affirmait dernièrement dans les colonnes de Libération connaître l’identité des bénéficiaires de ces supposées rétrocommissions en ajoutant que «beaucoup de gens qui étaient à ce moment-là dans le gouvernement, dans les responsabilités de la haute administration, le savent également. C’est un secret de polichinelle», commentait-il.
 
Considérant que toute la lumière doit-être faite sur cette lamentable affaire en levant le fameux « secret défense » qui empêche l’enquête de progresser, la Présidente des Amis d’Anticor a écrit à Gérard Bapt pour le féliciter pour son initiative en espérant que de nombreux députés lui apporteront leur soutien.
 
Share Button