De la justice des puissants face aux combats des innocents…

Pourquoi nous devons soutenir Denis Robert, victime du lobby bancaire

Triste réalité, le sort judiciaire de Denis Robert pourrait il dépendre de la force de la mobilisation démocratique face aux intérêts des banquiers les plus puissants du monde qui eux n’auraient jamais de compte à rendre à personne ?

Seule chance d’éviter le pire : nous unir dans le combat contre la corruption et la délinquance financière et rappeler ce qu’il a révélé dans ses différents ouvrages.
Il nous faut le soutenir et nous mobiliser massivement en vue de son procès devant ce qui s’apparente à une énorme mascarade judiciaire pour tenter d’effacer à la fois la manipulation politique au sommet de l’Etat français, mais aussi et surtout l’immense scandale financier que représente l’affaire Clearstream..

Il en va de l’avenir de la liberté de la presse.
Et même de la liberté tout court.
Le combat de Denis Robert est le notre.

Voici le message du comite de soutien :
http://lesoutien.blogspot.com/

« 200 visites d’huissiers au domicile de Denis Robert, 30 procédures en cours…Face aux moyens colossaux de ses détracteurs, Denis Robert ne peut opposer que son énergie, ses livres et sa bonne foi. ça risque de ne pas suffire.
11.20.2007
200 visites d’huissiers à son domicile, 30 procédures judiciaires en cours…
C’est la réponse de Clearstream et de ses banques clientes ou des autorités judiciaires françaises et luxembourgeoises aux révélations du journaliste écrivain Denis Robert. Son seul tort, avoir dit la vérité.
Face aux moyens financiers colossaux de ses détracteurs Denis Robert ne peut opposer que son énergie, ses livres et sa bonne foi.
Ça risque de ne pas suffire.
Vu les sommes réclamées et la multiplication des procédures nous avons décidé de lui venir en aide en créant un comité de soutien, amical et financier.
Notre but est de collecter des fonds et régler pour Denis Robert les frais d’huissier et d’avocats engendrés par ce harcèlement judiciaire.
Vous pouvez nous y aider en versant 10 euros ou plus ou moins à l’ordre du «comité de soutien à Denis Robert» et en envoyant votre don à cette adresse.

(si vous désirez obtenir le RIB pour faciliter votre démarche de soutien, envoyez-nous un mail à lesoutien@gmail.com, nous vous l’enverrons par mail de réponse)

Comité de soutien à Denis Robert, BP 93602, 54016 NANCY CEDEXAujourd’hui après cinq années de combat en France mais aussi au Luxembourg, en Suisse et en Belgique, Denis Robert ne peut plus suivre financièrement. L’affaire du corbeau et les révélations (ennuyeuses pour le pouvoir en place) de son dernier livre «Clearstream, l’enquête» n’ont pas arrangé les choses : Clearstream a déposé de nouvelles plaintes à Luxembourg et en France réclamant des dommages et intérêts vertigineux. La firme attaque également ses interviews dans la presse. Si l’on prend en compte les plaintes déposées par la banque russe Menatep, la banque générale de Luxembourg, le cabinet d’audit Barbier-Frinault ou celle de Dominique de Villepin, 31 procédures sont en cours en ce moment. Aucune n’est prés d’être définitivement jugée puisque Clearstream ou ses alliés font appel ou se pourvoient en cassation dès lors qu’ils sont déboutés.

Au total, plus de six millions d’euros de dommages et intérêts cumulés sont ainsi réclamés à Denis Robert, ses témoins, les Arènes et Julliard ses éditeurs ou Canal plus qui a diffusé ses films.

Sur 28 jugements rendus au 1er juin 2006, Clearstream et ses alliés n’ont obtenu que 3 euros en leur faveur alors qu’ils demandaient entre 100 et 300 000 euros par procédure.

Nous ne voulons pas laisser Denis seul. C’est pourquoi nous faisons appel à vous pour soutenir concrètement sa défense face au rouleau compresseur de Clearstream et de ses alliés. Par ses livres et ses films, il nous a aidé à mieux comprendre les coulisses de l’hyper finance et les moyens mis en place visant au pillage des États grâce à des boîtes noires comme Clearstream.

Il est temps pour nous de l’épauler.

Rémi Malingrëy (dessinateur), Lefred Thouron (dessinateur), Patrick Perrin (artiste), Jean François Diana (universitaire), Yan Lindingre (journaliste), Philippe Pasquet (artiste), Sidonie Mangin (responsable de communication), Marcel Gay (journaliste), Yves Colombain (directeur de MJC), François Festor (chef d’entreprise). »

voir aussi : http://www.liberte-dinformer.info/index2.html

Share Button