Conférence de presse sur le Lobbying (27/10/06)

Cr anticorCher(e)s Ami(e)s,(La conférence de presse qui s’est tenue au Sénat sous la présidence du sénateur vert Jean Desessard a été un succès. En effet, plusieurs radios en ont fait état, dont France Inter . De nombreux journalistes étaient présents, dont un du Monde. )

Rappelons que le thème de la conférence de presse était le lobbying qui s’exerce auprès des sénateurs et des députés. Les auteurs du livre (dont je vous conseille la lecture ) »Députés sous influence » (Hélène Constanty et Vincent Nouzille) étaient présents dans la salle. Ce livre décrit les mécénismes des lobbyistes de manière remarquable. Séverine Tessier, Présidente des Amis d’Anticor est intervenue pour présenter nos associations et pour dénoncer les groupes économiques qui exercent des pressions, soit directement sur les parlementaires soit indirectement par le biais des assistants parlementaires. Elle a cité plusieurs cas d’assistants parlementaires qui ont des doubles casquettes dont une assistante qui travaille dans une grande entreprise distributrice d’eau et qui conseille évidemment « son » député en toute objectivité et indépendance. Séverine Tessier fut elle même contactée pour devenir « conseillère » d’une drôle d’entreprise (en étant rémunérée évidemment) qui en échange aurait pu lui faire passer quelques messages utiles pour un groupe quelconque comme Suez par exemple que l’on cite au hasard et qui l’été dernier invita une vingtaine de sénateurs, tous frais payés, à assister à la finale de la coupe du monde à Berlin. Rien à voir évidemment avec la fusion Suez-GDF qui devait être à l’ordre du jour quelques mois après….De tels exemples furent décrits par les uns et les autres, en particulier par Marie-Christine Blandin, sénatrice du groupe vert qui nous a fait connaître l’invitation lancée par Christian Poncelet Président du Sénat, le club des parlementaires amateurs de Havane présidé par André Santini (défense de rire) et tenez vous bien…le groupe « British American Tobacco » à tous les députés pour assister à un dîner le 29 novembre prochain. Jean-Luc Touly lui aussi illustra son propos au sujet du lobbying par de multiples exemples. La CGT, par exemple, dont le journal bien connu « La Vie Ouvrière » (VO) accueille des pleines pages de publicité de Veolia.

Dominique Voynet pour terminer, a insisté sur le fait, que les Verts comme Anticor et ses Amis n’ont pas pour objectifs de soumettre à la vindicte populaire des noms de parlementaires (encore qu’il soit utile de savoir pour qui l’on vote) mais de réglementer les lobbies, car étant donné la nature des femmes et des hommes, il faut pouvoir les protéger de leurs propres faiblesses en appliquant des règles de déontologie simples. la Transparence en est une qui permettrait de résister aux lobbies qui agissent toujours, eux, dans l’ombre. Mais elle n’est pas la seule. Le carriérisme en politique est un des facteurs qui favorise la corruption.

Enfin Jean Desessard, a annoncé officiellement que le groupe vert du sénat écrirait au Procureur de la République pour lui d’ouvrir une enquête judiciaire sur l’affaire des amateurs de foot du sénat et demanderait au Président du Sénat l’ouverture d’une enquête parlementaire toujours à ce sujet.

Comme suite à la réaction d’un Ami marseillais qui s’étonnait que les communistes ainsi que les socialistes n’aient pas répondu à l’invitation des verts pour participer à cette conférence de presse, Jean Desessard a confirmé que la demande aux Présidents de ces groupes avait bien été faite et qu’elle avait été rejetée….

Trois jours plus tard, deux députés UMP annonçaient le dépot d’une proposition de loi pour encradrer le lobbying.. Encadrer ne veut pas dire stopper l’intrusion de ces groupes privés au sein des institutions publiques, mais s’aligner sur le mode de fonctionnement anglo saxon.
Anticor travaille à une contre proposition .. affaire en instruction.

(Note de Jean-Pierre Roux)

Share Button