Voitures-radar : le Parquet national financier ouvre une enquête

Suite à la plainte d’Anticor pour délit de favoritisme dans l’attribution des marchés publics des voitures-radar, le Parquet national financier a ouvert une enquête.

Anticor avait déposé, le 22 janvier 2018, une plainte contre X, devant le Parquet national financier, pour délit de favoritisme commis dans le cadre de l’attribution des marchés publics des radars embarqués (voitures-radar) confiés par l’État à des sociétés privées.

Suite à cette plainte, le Parquet national financier a ouvert une enquête préliminaire.

L’association avait également déposé, le 24 novembre 2015, une plainte pour favoritisme dans le dossier des radars automatiques, qui avait, elle aussi, débouché sur l’ouverture d’une enquête préliminaire (toujours en cours).

Share Button