Détournement de fonds publics à l’université Paris 13 : Anticor saisit la justice

IUTL’association Anticor a été alertée sur d’importantes  malversations à l’IUT de Saint-Denis (Paris 13).

En effet, un rapport de l’inspection générale de l’éducation nationale et de la recherche (IGAENR) a évoqué « de graves irrégularités dans le fonctionnement du département dans la gestion des moyens d’enseignement et des services des enseignants (enseignants permanents en sous-service, non respect du programme pédagogique national, heures prévues aux emplois du temps non faites…). Le total du volume d’heures « litigieuses » est alors évalué à 4 832 (soit 196 000 €) qui concernent aux 2/3 des enseignants permanents et pour 1/3 des enseignants vacataires. »

Ces faits sont susceptibles d’être qualifiés de détournement de fonds publics et tentative de ce délit.

Anticor a décidé d’intervenir en soutien au lanceur d’alertes qui a dénoncé ces dérives, en portant plainte au parquet de Bobigny.

En outre, l’association s’interroge sur les raisons pour lesquelles, dans un contexte d’austérité budgétaire contraignant pour les universités, le rapport d’inspection n’a pas fait l’objet d’un signalement de l’administration à l’autorité judiciaire, conformément aux prescriptions de l’article 40 du code de procédure pénale.

Share Button