Corbeil-Essonnes : la corruption de la démocratie ne doit pas rester impunie

CorbeilLes éléments de l’enquête révélés par la presse révèlent un système organisé, clientéliste et mafieux, par lequel le vote des quartiers populaires de la ville de Corbeil-Essonnes a été régulièrement acheté.

Tentatives d’assassinat, déversement de millions d’euros transitant par des circuits opaques, clientélisme généralisé, achat de vote et d’influence, mobilisation de la pègre locale à des fins partisanes : autant de moyens d’une exceptionnelle gravité qui auraient été employés pour garantir l’influence politique de Serge Dassault et assurer sa réélection ainsi que l’élection de son successeur désigné, Jean Pierre Bechter.

C’est bien une atteinte sans précédent aux principes d’éthique et de probité ainsi qu’un complet dévoiement de la démocratie locale que semble révéler l’enquête

Cette affaire est de toute évidence exemplaire par la gravité et la dangerosité des comportements rapportés. C’est pourquoi Anticor a décidé de se constituer partie civile. L’association entend ainsi contribuer à la manifestation de la vérité ainsi qu’à la répression des infractions constatées.

Share Button