L’enquête corse

DSC03362Il semble que les plaintes déposées par Anticor stimulent une enquête corse…

Paul Giacobbi, président PRG du Conseil exécutif de l’assemblée de Corse, a en effet été mis en examen pour détournement de fonds publics, le 21 juillet 2015, après une audition de près de 13 heures, par deux juges d’instruction du parquet financier de Bastia.

L’ancien président du Conseil général de Haute Corse a été entendu sur une affaire de détournement de près de 480 000 € de subventions destinées à l’aménagement de locaux privés permettant leur accession à l’appellation « Gîtes Ruraux ».

Dans cette affaire, Anticor avait déposé, le 20 mars 2015, une plainte contre X avec constitution de partie civile. Notre association considérait en effet qu’il était anormal, que mis à part naturellement les bénéficiaires des détournements supposés des subventions, essentiellement des proches de Paul Giaccobi, seuls avaient été entendus et poursuivis des fonctionnaires.

Deux autres dossiers concernant le conseil général de Haute Corse avaient également fait l’objet d’un dépôt de plainte contre X par Anticor, dans lesquelles Paul Giacobbi pourrait être entendu :

– L’emploi fictif d’un assistant du groupe PRG au conseil général ;

– L’emploi des fonds, plus de 750 000 € en trois ans, versés par le conseil général de Haute Corse à une association chargée de gérer les « jeunes errants » (le procureur a lancé, à la suite de notre action, une enquête préliminaire dont on ne connait pas encore la conclusion).

Share Button