INA : Anticor dépose plainte pour détournement de fonds publics et favoritisme

Le 28 avril dernier, Anticor exprimait une position claire après les révélations sur les frais de taxi de la présidente de l’INA : « Nous ne pouvons pas imaginer que Mme Saal soit maintenue dans ses fonctions et qu’elle ne fasse l’objet d’aucune poursuite. D’autant que l’INA perçoit, chaque année, 90 millions d’euros au titre de la contribution à l’audiovisuel public. En cas d’inaction persistante, nous saisirons nous-même le Procureur de la République. »

Depuis, nous avons pris acte, avec satisfaction, de la démission de la présidente de l’INA.

Par contre, nous nous étonnons qu’un mois après, aucune plainte n’ait été déposée par les autorités compétentes. Pire, la Ministre de la Culture a simplement annoncé « qu’il y aura peut-être des suites pénales »… Comment peut-on encore tergiverser alors que Mme Saal a elle-même reconnu avoir fait payer à l’INA des dépenses étrangères à ses fonctions ?

De même, nous sommes surpris de l’absence de réaction après l’article du Canard Enchainé, publié le 6 mai 2015, faisant état de graves irrégularités lors de la passation de plusieurs marchés publics, toujours à l’INA, mais entre 2010 et 2014, sous la présidence de Mathieu Gallet.

Pour que toute la lumière soit faite sur la gestion de cet établissement public, Anticor déposer plainte, ce jour, contre X pour détournement de fonds publics et délit de favoritisme.

Share Button