Modèle de lettre à envoyer à votre député cumulard afin qu'il démissionne de son mandat local

Le site FranceTVinfo a publié aujourd’hui un tableau des 399 députés de la nouvelle Assemblée Nationale (sur 577) qui cumulent avec un ou plusieurs mandats exécutifs locaux. Cet intéressant travail de recensement est présenté sous la forme d’un tableau dans lequel vous pouvez faire des recherches par département, par étiquette politique, ainsi que divers classements, afin de savoir si votre député(e) cumule actuellement avec un ou plusieurs mandats exécutifs locaux.

Si c’est le cas pour votre député, écrivez-lui pour qu’il vous indique s’il ne compte exercer ce mandat aussi essentiel qu’à temps partiel, en continuant à cumuler avec d’autres mandats et indemnités, et faites-nous part des réponses dans les commentaires de cet article.

Anticor, ne reculant devant aucun sacrifice pour lutter contre cette anomalie française qu’est le cumul des mandats, vous propose un modèle de lettre à lui envoyer ci-dessous, à copier-coller ou à télécharger en version adaptable si vous le souhaitez en cliquant sur ce lien.

Soyez nombreux à écrire à votre député cumulard pour l’inciter à ne pas accomplir son mandat à temps partiel, dans le respect des citoyens qui l’ont élu ! Soit à l’Assemblée Nationale : 126 rue de l’Université – 75355 Paris 07 SP, soit à sa permanence en circonscription, soit par mail : il vous suffit très simplement de cliquer sur son nom dans la liste des 577 députés à ce lien , puis de cliquer sur  » écrire à (nom du député)  » et de copier-coller notre courrier.

Nous comptons sur vous ! Faites également suivre ce courrier-type et cet article à tous vos contacts dans toute la France, afin que les 90 % de français qui sont opposés au cumul des mandats se fassent directement entendre des députés opposés à la suppression du cumul de leurs mandats !

Madame la députée,

 Monsieur le député,

 Nous vous avons élu(e) le 17 juin dernier pour nous représenter à l’Assemblée Nationale pour 5 ans.

Nous attendons de vous que vous nous y représentiez à temps plein, autant par respect de l’ensemble des électeurs qui ont participé à ce scrutin dans notre circonscription, que parce que le mandat que vous avez sollicité auprès de nous est une charge si essentielle pour l’avenir de notre pays qu’elle ne peut supporter qu’on l’accomplisse à temps partiel.

Comptant sur votre sens des responsabilités face à cette exigence minimale de notre part, nous vous remercions de nous faire savoir à quel moment vous démissionnerez de votre mandat exécutif local ou de vos mandats exécutifs locaux, sachant que le fait de se consacrer exclusivement à votre mandat de député(e) en toute sincérité ne peut attendre qu’une loi future l’impose à tous.

Nous vous remercions par avance de cette information légitime et vous prions d’agréer, Madame la députée, Monsieur le député, l’expression de nos sentiments qui seront d’autant plus respectueux que vous respecterez ainsi le mandat que nous vous avons confié.

Share Button