Affaire de l'eau à Lille : Grâce à vos dons, la consignation permettant l'ouverture de l'information judiciaire vient d'être déposée

            Le 19 janvier – première en France à notre connaissance -, nous avions lancé une collecte pour permettre de réunir les 1500 € de consignation indispensables à l’association “Eau Secours LMCU”, dont le Président est Eric Darques (membre du Bureau d’Anticor), pour que l’information judiciaire puisse se déclencher suite à la plainte qu’elle avait déposée en tant que partie civile.

            Il est question dans cette affaire de provisions pour travaux accumulées par les distributeurs d’eau de la Communauté Urbaine de Lille Métropole d’années en années, mais pas toujours dépensées. Une cagnotte nichée dans un maquis comptable que les magistrats de la Chambre Régionale des Comptes du Nord ont estimé fin 97 à 1,077 milliard de francs, soit 164 millions d’euros. Cependant Pierre Mauroy, à la tête de la communauté urbaine de Lille, avait refusé d’en réclamer le remboursement à la Société des Eaux du Nord (Suez et Veolia, puis Suez à 100% depuis 2011)…

La plainte déposée par l’association locale « Eau Secours LMCU », en 2008, avait été classée sans suite par le parquet en avril 2011. Puis une plainte a été redéposée par “Eau Secours” l’été dernier, avec constitution de partie civile. C’est celle qui vient d’amener la doyenne des juges d’instruction de Lille à décider d’ouvrir une information judiciaire pour abus de confiance et faux. Mais c’est la règle en France, cette enquête menée par un juge indépendant ne peut absolument pas se déclencher sans le dépôt d’une “consignation” de la part de la partie civile, dans le délai d’un mois.

Anticor a donc mis la main à la pâte afin d’aider “Eau Secours” à pouvoir déposer cette consignation dans les temps. Nous avons lancé cette collecte sur notre site en ne pensant pas forcément atteindre ces 1500 €, et nous nous attendions à devoir faire durer cette “Donaction” sur deux à trois semaines. Mais cette première a suscité un tel soutien de la part des donateurs que ce montant a été atteint en moins de 3 jours. Ce geste citoyen a été partagé par 80 personnes de toute la France et des DOM-TOM (avec des dons allant de 5 à 50 €), qui seront régulièrement informées de l’avancée de la procédure par le Président de “Eau Secours”. Nous les remercions vivement d’avoir permis, par leur participation à la suite du travail de l’association “Eau Secours”, qu’un juge d’instruction indépendant puisse mener une enquête sur une affaire aussi emblématique. Il aurait semblé logique que le Parquet déclenche cette enquête. A défaut, ce sera une association et 80 citoyens responsables qui l’auront déclenchée.

Voir la remise de ce chèque en vidéo lors de la dernière A.G. d’Anticor

Cet engouement inattendu pour cette “donaction” interroge par ailleurs Anticor quant au financement de certaines de ses actions à venir. Nous y reviendrons.

C’est au cours de notre assemblée générale annuelle du 28 janvier que le Trésorier d’Anticor a remis au Président de “Eau Secours” le chèque des 1500 €, dont vous pouvez entendre les remerciements à cette occasion dans la vidéo ci-liée (voir aussi son courrier à Anticor). Ce dernier a donc déposé ce jour au Palais de Justice de Lille la consignation permettant enfin l’ouverture d’une information judiciaire, 15 ans après les révélations de la Chambre Régionale des Comptes.

Share Button