Karachi: Anticor se constitue partie civile

L’association Anticor a décidé lors de son Conseil d’Administration du 2 décembre 2010, par l’intermédiaire de son Conseil Maître Jérôme KARSENTI du barreau du Val de Marne, de se constituer partie civile dans le cadre de l’information judicaire ouverte chez le juge Van Ruymbeke à la suite de l’attentat de Karachi notamment pour les faits de corruption active et passive relatifs aux contrats d’armement.

L’association estime en effet, que les révélations de ce dossier mettent en évidence l’importance structurelle de la corruption dans le fonctionnement de l’Etat et ce jusqu’à son plus haut niveau. La gravité des faits dénoncés ne peut échapper à personne, tant elle démontre, que les plus hautes autorités de l’Etat ont utilisé les prérogatives du pouvoir qui leur étaient démocratiquement confiées par les citoyens, pour satisfaire contre l’intérêt général, contre l’intérêt économique, des intérêts partisans et personnels.

L’association Anticor espère que le pouvoir en place, usant de son bras armé judiciaire le parquet, ne tentera pas par des manœuvres de procédure, de diviser de manière artificielle un dossier qui a sa cohérence propre.

C’est pour l’ensemble de ces raisons que l’association Anticor estime de son devoir impérieux de contribuer à permettre l’aboutissement de la vérité. »

Share Button